Actualité

Janvier : Victoire totale pour le Parc de la Valmasque:

Les Amis de la Faune et sa porte-parole, Mme E. Deborde, vivement remerciés par le Dr Chapuis du Muséum National d'Histoire Naturelle! Soutenue par une pétition citoyenne signée en décembre par de nombreux Valbonnais, Elisabeth ,notre porte-parole élue à la Biodiversité à Valbonne a pu interpeller le groupe de travail annuel sur l'Ecureuil à ventre Rouge: en notre nom, au nom des signataires de la pétition, au nom de la ville de Valbonne afin de prévenir l'installation de ces rongeurs avant leur reproduction au printemps dans notre secteur protégé de la Valmasque... De nouveaux individus avaient déjà été repéré par le Muséum et la louvetterie.. L'important renforcement des effectifs immédiatement promis ce 8 Janvier, grâce à cette mobilisation citoyenne, a déjà été acté pour toute la Valmasque avons-nous appris fin janvier!! Les tournées bénéficient d'un effectif renforcé de 8 personnes pour des tournées régulières!
Merci le Muséum pour le prêt des panneaux qui a permis d'expliquer l'importance peu évidente a priori de la venue d'un rongeur à l'air inoffensif.

L'avenir du Plan National de Lutte contre l'écureuil à ventre rouge:

Les débats ont été fructueux entre élus, associations, représentants des administrations(C.G.,DDTM, Louvetterie, MNH, ONF...):La mise au point d'une contraception, par le Pr Chappuis, qui pense trouver et adapter les produits rapidement est la solution qui a été choisie collectivement pour un effondrement de la population à Antibes où l'animal est particulièrement familier et souvent même nourri par les touristes.. Le "trou" creusé par la baisse de la natalité est recolonisé par les individus des abords qui n'ont plus à perpétuellement coloniser de nouveaux territoires. cette stratégie a été efficace en de nombreux endroits sur les pigeons.

Février: Un essaim local..facile: les ruches familiales se préparent pour le printemps!

Dans un contexte où les polinisateurs risquent une nouvelle épidémie...
Quelques personnes du groupe abeilles ont été accueillies ce vendredi 6 février dans l'atelier de Mr Teyssier ,un des apiculteur amateurs passionné rencontré à notre journée construction de ruches de septembre, pour coller les amorces de cire de nos futurs rayons, les essaims seront prêts dans un mois... ça ne dure que quelques minutes,mais la cire fondue sent délicieusement bon!
Nous étions aussi venus découvrir le petit bijou de menuiserie qu'il a créé gracieusement pour rendre la future colonie exactement compatible avec la taille de nos petites ruches familiales et la transférer très facilement: Les apiculteurs néophytes se posent en premier lieu la question de la récupération ou du transfert de l'essaim: Un cadre gigogne!! Invention 100% locale!!

Les ruches familiales ont le sourire!
Mais les difficultés de l'apiculture s'accélèrent du fait de l'autorisation de vente d'animaux sur internet: En Italie des ruchers sont brûlés pour éviter une épidémie nouvelle et l'alerte lancée par le Dr Faucon, jeune retraité ex-spécialiste à l'INRA de la pathologie de l'Abeille ”A.Tumida arrivera...en solde!” au groupement d'apiculteurs 06 vient d'être reprise à l'Assemblée générale du GDSA 06(groupement sanitaire des Abeilles)! Ce coléoptère d'Afrique du Sud, inscrit en première catégorie des ravageurs n'a pas de traitement mais ne stoppe pas les achats d'essaim provenant d'Italie. Nous avons eu l'écoute de la chambre d'agriculture pour soutenir la nécessité d'une rencontre entre les différents acteurs(GDSA et CIVAM ) autour du sous-préfet. Mais dans le monde de l'apiculture comme ailleurs, amateurs et profesionnels se mettront-ils d'accord ou préfèreront-ils s'accuser ensuite de tous les maux? (Voir reconnaitre une espèce: Insectes A.Tumida) . C'est l'entente que souhaite la présidente de L'ARPE(Agence Régionale pour l'Environnement) qui nous a entendue également et a fait le déplacement jusqu'à la Gaude pour comprendre les enjeux. Nous l'en remercions vivement et ne doutons pas que la raison reprendra ses droits, même si il faudra un certain temps pour que le législateur construise une réponse finale à cette facilité nouvelle d'achats d'essaims sans aucun contrôle: les abeilles n'aiment pas Internet...